KIRCHNER (E. L.)

KIRCHNER (E. L.)
KIRCHNER (E. L.)

KIRCHNER ERNST LUDWIG (1880-1938)

Fils d’un bourgeois aisé qui encouragea très tôt ses tendances artistiques, Ernst Ludwig Kirchner est un des peintres les plus importants du mouvement expressionniste allemand. Né à Aschaffenburg, Kirchner s’inscrit très jeune à la Technische Hochschule de Dresde pour étudier l’architecture. Dès 1902, il s’adonne à la xylographie. Vers 1904, il s’intéresse au problème des possibilités expressives de la couleur et applique ses recherches à une série de tableaux peints selon la technique néo-impressionniste. Au cours de la même année, le peintre découvre deux styles artistiques qui lui permettront de se débarrasser des conceptions académiques: l’art du Moyen Âge allemand, violemment expressif et chargé d’un grand pouvoir émotionnel, et l’art japonais, dont les cadrages particuliers apporteront à la peinture européenne des éléments de renouveau. À ces diverses influences s’ajoutent celle des arts africain et océanien, qui joueront d’ailleurs un grand rôle dans le développement de l’expressionnisme.

Dans ses premiers tableaux, Kirchner semble se rapprocher d’Edward Munch. En effet, il utilise des zones chromatiques étendues et très saturées. L’espace figuratif traditionnel est abandonné, et déjà apparaissent les éléments aptes à susciter chez le spectateur une réaction plus émotive qu’optique (Les Chevaux du cirque , xylographie en couleurs). En 1905, il fonde avec Heckel et Schmidt-Rottluff le mouvement Die Brücke et se consacre exclusivement à la peinture. L’année suivante, il rédige le manifeste du groupe, dans lequel il exprime les principales options artistiques et philosophiques du mouvement. Les tableaux de la période 1906-1908 reflètent encore l’influence de Munch et même celle de l’Art nouveau. Ici, l’architecture spatiale est assez ferme, et les personnages sont traités en silhouettes plates enfermées dans les marges de la composition. La violence expressive de la couleur est pourtant remarquable, elle déborde les volumes et anéantit tout souvenir du dessin (Variété , 1907, coll. part., Francfort; La Route , 1907, Museum of Modern Art, New York). Si Matisse et les fauves esquissaient en ces mêmes années une démarche qu’on pourrait définir comme étant analogue (construction iconographique fondée sur les possibilités de la seule couleur), nous ne trouvons pas chez eux une des composantes caractéristiques de l’expressionnisme allemand: l’érotisme — que traduit si bien l’œuvre de Kirchner (Marcella , 1910, Nationalmuseum, Stockholm; Jeunes Filles sur une plage , 1912, legs Kirchner). De 1912 jusqu’à la Première Guerre mondiale, le peintre exécute une série d’œuvres où s’affirme sans compromis son esthétique. Dans Cinq Femmes dans la rue (1913, Wallraf-Richartz Museum, Cologne) et dans Tour rouge à Halle (1915, Folkwang Museum, Essen), on assiste à un rabattement violent de l’espace vers le spectateur et à une modification des éléments figuratifs maintenant enfermés sommairement dans des traits épais et morcelés. La réalité, soumise à l’action de couleurs violentes, bascule et s’efface, une tension émotive diffuse baigne la toile.

Pendant la Première Guerre mondiale, Kirchner, malgré la maladie qui le ronge, poursuit ses recherches. Dans L’Autoportrait en uniforme (1915, Allen Memorial Art Museum, Oberlin, États-Unis), les formes sont rendues de façon simplifiée. Apparaît alors l’influence de l’art primitif, surtout dans le traitement des visages et du nu féminin. Vers 1923, deux nouvelles tendances s’imposent: un certain retour à l’ordre spatial et une certaine soumission à la technique cubiste.

En 1937, l’Allemagne nazie confisque 639 de ses œuvres qu’elle juge «dégénérées», ce qui explique sans doute le suicide de l’artiste en 1938.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kirchner — bezeichnet: einen Kirchendiener, Küster, Mesner; siehe Küster (Kirche) In Thüringen wird der Begriff noch heute in diesem Sinne verwendet. Die Berufsbezeichnung hat sich im Laufe der Zeit als Name und dann als Familienname etabliert. Kirchner ist …   Deutsch Wikipedia

  • Kirchner — Kirchner, a surname of German origin, may refer to:* Cristina Fernández de Kirchner, current President of Argentina, and wife of the former president. * Ernst Ludwig Kirchner, German Expressionist artist * Jaime Lee Kirchner, American actress *… …   Wikipedia

  • Kirchner — Kirchner, Ernst Ludwig Kirchner, Néstor …   Enciclopedia Universal

  • Kirchner — Nom porté en Alsace. Désigne un sacristain (sens du mot Kirchner en allemand) …   Noms de famille

  • Kirchner [1] — Kirchner, so v.w. Küster …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Kirchner [2] — Kirchner, 1) Karl, geb. 18. Mai 1787 in Herford, studirte 1805–1809 in Halle Theologie u. Philosophie, wurde zuerst Lehrer am Pädagogium daselbst, 1815 Conrector u. 1820 Rector am Gymnasium zu Stralsund, 1832 Rector der Schulpforte u. st. 31. Mai …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Kirchner [1] — Kirchner, in einigen Gegenden Deutschlands soviel wie Küster (s. d.). Vgl. Mesner …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Kirchner [2] — Kirchner, 1) Theodor, Komponist, geb. 10. Dez. 1823 in Neukirchen bei Chemnitz, gest. 18. Sept. 1903 in Hamburg, Schüler von K. F. Becker und J. Kron in Leipzig, Johann Schwerdt in Dresden und kurze Zeit des Leipziger Konservatoriums, war 1843–62 …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Kirchner — Kirchner, s. Küster …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Kirchner [2] — Kirchner, Wilhelm, Landwirt, geb. 9. Juli 1848 in Göttingen, 1879 Prof. in Halle, 1889 in Göttingen, 1890 in Leipzig, schrieb: »Handbuch der Milchwirtschaft« (4. Aufl. 1898) u.a …   Kleines Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”